FAQ FAQ  Rechercher dans le Forum   Evènements   Inscription Inscription  Connexion Connexion

Resistance de terre négative

 Répondre Répondre
Auteur
JULE40 allez vers le bas
Newbie
Newbie


Depuis le: 27-Nov-2008
Status: Inactif
Points: 36
Options des messages Options des messages   Mercis (0) Mercis(0)   Citer JULE40 Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Sujet: Resistance de terre négative
    Envoyé : 17-Fev-2010 à 15:13
 Nous avons effectué un diag hier avec une résistance de terre négative (-0.4 méthode par boucle). Dans le doute nous avons vérifié avec la méthode trois piquets et le résultat: 165 ohms.
 
Quelqu'un a t il une explication?
Haut de la page
diag35 allez vers le bas
Groupie
Groupie


Depuis le: 06-Oct-2008
Status: Inactif
Points: 59
Options des messages Options des messages   Mercis (0) Mercis(0)   Citer diag35 Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 17-Fev-2010 à 17:49
 ???
c etait une maison donc la methode des trois piquets et celle à appliquer (boucle si il n'y a pas de jardin ou appartement)
A ta place j aurais effectué 2 fois la methode des piquets afin de ne pas me planter, mais qd meme bizarre l'histoire des -0.4 ohms
cordialement
Haut de la page
swing allez vers le bas
Groupie
Groupie


Depuis le: 08-Nov-2009
Status: Inactif
Points: 51
Options des messages Options des messages   Mercis (0) Mercis(0)   Citer swing Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 17-Fev-2010 à 19:52
  La méthode trois piquet c'est uniquement pour les maisons non alimenté, je ne sais plus  mais on m'avais expliquer pourquoi une telle différence entre ces deux mesures mais pour moi il vaut mieux prendre en compte la technique de la boucle, c'est la plus réaliste par rapport a l'installation (les valeur du piquet et de la boucle de la maison sont ajouté).

Cordialement
Haut de la page
HH allez vers le bas
Senior Member
Senior Member
Avatar

Depuis le: 19-Aout-2008
Pays: Alsace - France
Status: Inactif
Points: 932
Options des messages Options des messages   Mercis (0) Mercis(0)   Citer HH Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 17-Fev-2010 à 20:39
 

?!?!? plus réaliste car additionné à toutes les fausse terres n’est ce pas.

 

Tu ne sais plus mais on t'avait expliqué ..... un conseil swing, demande qu'on te réexplique.

 

Nota : les 3 piquets est la méthode de base de la détermination de la valeur de terre, dans les logements. En immeuble collectif, cette mesure est irréalisable du point de vue sécuritaire aussi il est admis dans le cas ou le logement est alimenté, de procéder par impédance de boucle de défaut.

 

Concernant la mesure -0.3 ohms, un collègue me suggère de vérifier si tu n’avais pas fait tes branchements à l’ envers%5b:myms:3%5d

Trêve de plaisanterie, vois ta notice pour essayer de comprendre le sens d’une telle information sur ton écran. Dans le cas ou cette notion de résistance négative serait envisageable, repère l’endroit, il y a des sous à se faire ….

Si tu trouves une explication JULE40, tiend nous au courant, l'appareil indique peut être un défaut interessant pour conclure sur l'état de l'installation  %5b:xiboard:4%5d

Haut de la page
peb allez vers le bas
Senior Member
Senior Member


Depuis le: 15-Juin-2008
Status: Inactif
Points: 1910
Options des messages Options des messages   Mercis (0) Mercis(0)   Citer peb Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 17-Fev-2010 à 22:58

Question idiote:

Même si c'est techniquement meilleur (plus fiable ou plus...), où est définie l'obligation d'effectuer la mesure de la resistance par la méthode des 3 piquets?
Haut de la page
HH allez vers le bas
Senior Member
Senior Member
Avatar

Depuis le: 19-Aout-2008
Pays: Alsace - France
Status: Inactif
Points: 932
Options des messages Options des messages   Mercis (0) Mercis(0)   Citer HH Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 18-Fev-2010 à 12:19
 Elle s'impose car c'est la seul façon de mesurer un prise de terre seule.
La boucle peut afficher une bonne mesure de terre même avec une broche de prise de terre ouverte si il existe des tuyaux d'alimentation (gaz, eau, ... en acier ou cuivre) avec une LEP franche voir indirect.
Haut de la page
coro allez vers le bas
Senior Member
Senior Member
Avatar

Depuis le: 07-Oct-2008
Pays: eure et loir
Status: Inactif
Points: 159
Options des messages Options des messages   Mercis (0) Mercis(0)   Citer coro Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 19-Fev-2010 à 10:24
  + 1
 je dirait même +
la mesure par piquet et la seule reconnu vrai
la mesure par boucle et une mesure par défaut
en cas d'impossibilité technique de mesure par piquet
cordialement Coro

Haut de la page
Christophe67 allez vers le bas
Senior Member
Senior Member
Avatar

Depuis le: 17-Dec-2007
Pays: Saône-et-Loire
Status: Inactif
Points: 4039
Options des messages Options des messages   Mercis (0) Mercis(0)   Citer Christophe67 Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 19-Fev-2010 à 11:43
Message posté par HH HH a écrit:

 Elle s'impose car c'est la seul façon de mesurer un prise de terre seule.
La boucle peut afficher une bonne mesure de terre même avec une broche de prise de terre ouverte si il existe des tuyaux d'alimentation (gaz, eau, ... en acier ou cuivre) avec une LEP franche voir indirect.


D'accord sur le fond HH.

Mais:
- La vraie mesure de la prise de terre nécessite la déconnexion de la barette de mesure, hors la norme ne prévoit aucun autre démontage que celui du plastron des tableaux. Donc l'utilisation de la méthode des 3 piquets avec barrette de terre fermée inclue aussi les autres résistances de terre, comme les liaisons par les tuyauteries.
- Pour ma part, je ne m'aventure jamais à déconnecter une barette de mesure, pour la bonne et simple raison que je ne suis pas sûr de pouvoir la reconnecter ensuite (risque de casse des boulons ou tiges filetées avec les grippages) et je ne saurais absolument pas quoi faire ensuite si cela m'arrivait.
- Ce que la norme vise à vérifier, c'est surtout l'adéquation du dispositif différentiel à la valeur de terre, avec l'objectif d'une disjonction permettant de maintenir un tension de défaut sur les carcasses métalliques inférieure à 50V, tous ceci de manière à assurer la sécurité de l'installation existante. La réalité d'une prise de terre, et de sa bonne mise en œuvre étant vérifie visuellement par ailleurs.
- Donc la mesure de l'impédance de boucle, qui est une valeur par excès de la mise à à la terre globale, est, de mon point de vue, un indicateur suffisant pour déterminer l'adéquation de la valeur de résistance de terre au dispositif différentiel, ou réciproquement. Je réserve l'application de la mesure des trois piquets aux installation qui ne sont pas alimentées, ainsi qu'aux cas où les valeurs  obtenues par la méthode de l'impédance de boucle sont supérieurs aux limites (l'écart pouvant être du à une résistance importante sur la partie hors installation de la boucle).

Aussi, je crois que ton raisonnement a toute sa valeur dans une contrôle de conformité d'une installation nouvelle, mais je ne le suis pas forcément pour le diagnostic sécurité d'une installation existante de plus de quinze ans.

Haut de la page
coro allez vers le bas
Senior Member
Senior Member
Avatar

Depuis le: 07-Oct-2008
Pays: eure et loir
Status: Inactif
Points: 159
Options des messages Options des messages   Mercis (0) Mercis(0)   Citer coro Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 19-Fev-2010 à 12:48
  Dammed Angry
 trois piquets pour rien Dead  je me serai fait avoir ?????
 et ce formateur qui nous avait recommandez  d'avoir avec nous la pince multiple
 serai en fait un commercial de fondis ou autre ????Big%20smile
 t'en pis je vais continuer a mesurer la terre avec mes piquets
Eh !  faut bien rentabiliser le matériel a moins q un client soit interréssé LOL
Haut de la page
Christophe67 allez vers le bas
Senior Member
Senior Member
Avatar

Depuis le: 17-Dec-2007
Pays: Saône-et-Loire
Status: Inactif
Points: 4039
Options des messages Options des messages   Mercis (0) Mercis(0)   Citer Christophe67 Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 19-Fev-2010 à 13:22
  Bonjour Coro,

Il s'agit vraisemblablement d'humour, d'ironie, voire de cynisme ou de sarcasme.

Non, il n'est pas question de jeter, ni de revendre ton tellurohmmètre, qui est utile, voire indispensable dans certains cas.

Mais si tu démontes la barrette de mesure à chaque fois (et lorsqu'il y en a une), je te souhaite de ne jamais rencontrer le cas ou elle te reste dans les mains.
Si tu ne démonte pas la barrette de terre à chaque fois, alors ta mesure n'a pas beaucoup plus de valeur que celle donnée par un mesureur de l'impédance de boucle.
De plus il s'agit d'une méthodes souvent difficile à mettre en œuvre, et sujette à une grande variabilité selon la mise en œuvre, a tel point qu'il est recommandé de vérifier la validité de la mesure en la répétant deux autres fois en déplacement légèrement le piquet central sur l'axe défini par les deux autres autour de sa position.

Et oui, je prétends que pour atteindre les points de contrôle fixés au Paragraphe 6 de la norme, et notamment la présence d'au moins un dispositif différentiel de sensibilité appropriée aux conditions de mise à la terre, la mesure de l'impédance de boucle permet de conclure dans une grande majorité de cas.
Haut de la page
HH allez vers le bas
Senior Member
Senior Member
Avatar

Depuis le: 19-Aout-2008
Pays: Alsace - France
Status: Inactif
Points: 932
Options des messages Options des messages   Mercis (0) Mercis(0)   Citer HH Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 19-Fev-2010 à 13:25
 

Quizz de l’acheteur qui fait quelques travaux dans sa nouvelle acquisition…..*

 

Diag electrique avant vente : valeur de terre en adéquation avec sont DDR 500 mA

Mesure effectuée par la méthode de l’impédance de boucle

LEP, visible, complète, qualité des connections sans reproche

Installations de terre visible, éléments, sections et continuités satisfaisantes.

 

Travaux : remplacement du réseau d’adduction d’eau en acier par du PE, pas d’autres installations métalliques n’arrivent depuis l’extérieur.

 

Constatation après travaux : été 2009, un enfant mort par électrocution, la DDR n’a pas disjoncté suite à un défaut de qualité de terre.

 

Explication : la prise de terre était en faite, un conducteur cuivre de 25mm² nu enfoncé de 50 cm dans un sol gravillonneux. La terre mesurée à l’époque du diagnostic était alors assuré par le tuyau d’eau acier entrant dans la maison (terre de fuite ou indirecte).

 

Responsabilité : ??? Il y a de quoi amuser les avocats des assureurs. Une mesure de la terre par tellurohmmètre (méthode des trois piquets) aurai évité la mort du petit dernier ...

 

* ceci est bien entendu une fiction mais la réalité peut facilement la rattraper, Non ?

 

PS pour coro : pince multiprise isolée 500V mini évidement Wink

 

Edité par HH - 19-Fev-2010 à 13:47
Haut de la page
HH allez vers le bas
Senior Member
Senior Member
Avatar

Depuis le: 19-Aout-2008
Pays: Alsace - France
Status: Inactif
Points: 932
Options des messages Options des messages   Mercis (0) Mercis(0)   Citer HH Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 19-Fev-2010 à 13:32
 ==> "Tellurohmmètre", merci chritophe67 de l'avoir rectifié Thumbs%20Up
les fabriquants et autres revendeurs devraient en prendre note Thumbs%20Down 
   

Edité par HH - 19-Fev-2010 à 13:33
Haut de la page
Christophe67 allez vers le bas
Senior Member
Senior Member
Avatar

Depuis le: 17-Dec-2007
Pays: Saône-et-Loire
Status: Inactif
Points: 4039
Options des messages Options des messages   Mercis (0) Mercis(0)   Citer Christophe67 Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 19-Fev-2010 à 14:44
  Oui HH, c'est une scénario envisagé.

Mais en l'occurrence, le responsable est celui qui a fait une erreur.

Celui qui a fait une prise de terre avec un bout de conducteur cuivre enffoncé de 50cm dans le sol.

Il peut aussi y a avoir le constructeur/concepteur/installateur de l'appareil électrique à l'origine du défaut. Car je rappelle que la mise à la terre des carcasses métalliques n'est pas là pour assurer le rôle de neutre, mais bien pour conduire un défaut éventuel à la terre.

Il va de soi que dans ce scénario là tout le monde sera bien embêté, et en premier les parents du gosse.

Enfin, avec ce type de raisonnement, on peut toujours trouver une situation exceptionnelle, un cas d'espèce, qui fait que l'accident arrive. C'est même, outre la volonté de vendre des industries électriques, ce qui fait progresser la norme NFC15-100 une à plusieurs fois par an. Faut-il pour autant mettre en conformité les installations existantes à chaque modification de la dite norme?

Par aielleurs, et dans le cas qu tu évoques, imaginons que la mesure par la méthode des 3 piquets n'ai pas été possible ou concluante (pas de recul suffisant par exemple par rapport à la pseudo prise de terre), l'accident aurait-il été évité pour autant? La responsabilité du diagnostiqueur aurait-elle été moindre? différente?
Haut de la page
HH allez vers le bas
Senior Member
Senior Member
Avatar

Depuis le: 19-Aout-2008
Pays: Alsace - France
Status: Inactif
Points: 932
Options des messages Options des messages   Mercis (0) Mercis(0)   Citer HH Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 19-Fev-2010 à 16:09
Message posté par Christophe67 Christophe67 a écrit:

 
Par aielleurs, et dans le cas qu tu évoques, imaginons que la mesure par la méthode des 3 piquets n'ai pas été possible ou concluante (pas de recul suffisant par exemple par rapport à la pseudo prise de terre), l'accident aurait-il été évité pour autant? La responsabilité du diagnostiqueur aurait-elle été moindre? différente?
  
Certainement moindre, si dans le rapport il avait été mentionné et justifié cette impossibilité.
Maintenant c'est au professionel que nous sommes tous de sentir et gerer ces prises de responsabilités (qu'aucun logiciel ou même certificateur ne prend en charge ...)
Haut de la page
Christophe67 allez vers le bas
Senior Member
Senior Member
Avatar

Depuis le: 17-Dec-2007
Pays: Saône-et-Loire
Status: Inactif
Points: 4039
Options des messages Options des messages   Mercis (0) Mercis(0)   Citer Christophe67 Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 19-Fev-2010 à 17:11
Message posté par HH HH a écrit:

Message posté par Christophe67 Christophe67 a écrit:

 
Par aielleurs, et dans le cas qu tu évoques, imaginons que la mesure par la méthode des 3 piquets n'ai pas été possible ou concluante (pas de recul suffisant par exemple par rapport à la pseudo prise de terre), l'accident aurait-il été évité pour autant? La responsabilité du diagnostiqueur aurait-elle été moindre? différente?
  
Certainement moindre, si dans le rapport il avait été mentionné et justifié cette impossibilité.
Maintenant c'est au professionel que nous sommes tous de sentir et gerer ces prises de responsabilités (qu'aucun logiciel ou même certificateur ne prend en charge ...)



Eh bien moi je prétends qu'elle aurait été la même, la responsabilité. C'est à dire nulle.
En effet, la norme ne prévoit pas le démontage de la barrette de mesure. Elle prévoit même qu'aucun démontage n'est à faire (sauf une exception).
La mesure de la prise de terre sans démontage de la barrette de mesure n'aurait donc pas décelé l'anomalie en question, pas plus que la méthode de l'impédance de boucle.
Ainsi, il est facile de prouver que, si toutefois il y avait faute à ne pas utiliser la méthode des trois piquets (je rappelle que je prétends le contraire),  le lien de causalité entre la faute et l'accident n'est absolument pas établi.
Haut de la page
virphil allez vers le bas
Senior Member
Senior Member


Depuis le: 04-Mai-2009
Status: Inactif
Points: 870
Options des messages Options des messages   Mercis (0) Mercis(0)   Citer virphil Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 19-Fev-2010 à 17:29
 Je me rappelle qu'au moment de la formation pour le diag élec, chez un organisme de formation le C....I, le formateur nous disait qu'il fallait absolument privilégier la méthode des 3 piquets pour la mesure de résistance de terre.
Mon collègue, qui lui a été formé chez I...A, le formateur lui a dit qu'à partir du moment où l'installation est alimentée, méthode de boucle.
Donc déjà entre différents organismes de formations, nous n'avons pas le même son de cloche.
 
Pour ma part je fais tojours une mesure par méthode de boucle et si ma résistance n'est pas bonne, je sors mes piquets. Comme la résistance de boucle est tojours supérieure à la valeur de la résistance de terre propre à l'habitation, si j'ai moins de 100 ohms par méthode de boucle, j'ai forcément moins de 100 ohms avec les piquets.
 
Par contre quand la barrette de terre n'est pas visible, j'inscri la valeur de la résistance de terre en expliquant qu'elle a été obtenue par la méthode de boucle puisque la barrette de terre n'était pas visible le jour du diagnostic.
Haut de la page
peb allez vers le bas
Senior Member
Senior Member


Depuis le: 15-Juin-2008
Status: Inactif
Points: 1910
Options des messages Options des messages   Mercis (0) Mercis(0)   Citer peb Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 19-Fev-2010 à 17:54

Juste un peu d'humour à la fernad REYNAUD

La norme NFC 15-100 (qui ne nous concerne pas mais peut nous guider dans certains cas) donne la bonne méthode pour mesurer la résistance de la prise de terre.
 
Paragraphe 612.6.2
La mesure de la résistance d'une prise de terre est réalisée avec une méthode appropriée
 
Il y a, ensuites qques explications mais aucune à caractère normatif, tout est donné "à titre d'exemple". La boucle et les 3 piquets sont cités.
 
J'ai également cherché dans la littérature de PROMOTELEC, aucun document ne dit clairement qu'il faut privilégier une méthode plutôt qu'un autre. Donc, pour en revenir à notre juge suite à la mort du petit, l'expert lui dira que la prise de terre a été mesurée avec une méthode inapropriée. Mon avocat pourra immédiatement lui répondre que la méthode la boucle est une méthode appropriée et donc aucune responsabilité ne pourra être retenue contre moi pour cette différence.
Autre point, comme le dit Christophe, ma mesure par piquets se fait (avec sa lecture de la norme) barette fermée, donc la valeur obtenue n'aurait pas permis d'éviter le déces du môme.
J'ai déjà mon point de vue mais il reste une question: Ouvrir la barette de mesure constitue-il un démontage ou cela fait-il partie intégrante de la procédure de mesure?
 
En conclusion, je pense que je continuerai demain à mesurer la terre avec mon CATU et je dormirai tranquille. Merci à tous pour les explications claires.
 
Nota: quand il fait -5°, la méthode de la boucle est sacrément plus confortable
Haut de la page
HH allez vers le bas
Senior Member
Senior Member
Avatar

Depuis le: 19-Aout-2008
Pays: Alsace - France
Status: Inactif
Points: 932
Options des messages Options des messages   Mercis (0) Mercis(0)   Citer HH Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 19-Fev-2010 à 19:23
 
Nous ne trouverons surement pas une conclusion ici, mais des éléments interessants à intégrer dans la rédaction de nos rapports.
 
Merci à tous pour ce débat, constructif et éclairé ...Thumbs%20Up.
 
 
Haut de la page
coro allez vers le bas
Senior Member
Senior Member
Avatar

Depuis le: 07-Oct-2008
Pays: eure et loir
Status: Inactif
Points: 159
Options des messages Options des messages   Mercis (0) Mercis(0)   Citer coro Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 19-Fev-2010 à 20:07
  MESSAGE POUR CHRISTOPHE
cher christophe je te rassure c'etait de l'humour Wink rien que de l'humourWinkWink
je comprend ton point de vue par rapport a la norme 16600
n'empêche  1² on est le sachant on sait que la méthode par boucle n'est pas le top
et je rejoint complètement HH
2² a la certif j'ai posé la question est on m'a dit de privilégié la méthode 3 piquets
dans la mesure du possible
soit Apt = boucle  Maison = piquets
PS   pour HH   j'ai mis du scotch sur ma pince tu crois que c'est suffisant ???
Heu c'etait de l'humour fin de soiréeLOL
cordialement Coro
Haut de la page
bambou allez vers le bas
Groupie
Groupie


Depuis le: 16-Dec-2009
Status: Inactif
Points: 55
Options des messages Options des messages   Mercis (0) Mercis(0)   Citer bambou Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 19-Fev-2010 à 21:56
Wink bonsoir à tous
pour ma part j'applique la même façon de procéder que Christophe 67.En effet les vlaleurs mesurée par la méthode dit de boucle est fiable et toujours par excès.
Faites l'expérience suivante chez vous : mesurez par la méthode des piquets la résistance d'une terre par temps très sec et  par temps humide vous serez supris de la différence.
Haut de la page
HH allez vers le bas
Senior Member
Senior Member
Avatar

Depuis le: 19-Aout-2008
Pays: Alsace - France
Status: Inactif
Points: 932
Options des messages Options des messages   Mercis (0) Mercis(0)   Citer HH Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 20-Fev-2010 à 10:19
Message posté par bambou bambou a écrit:

Wink bonsoir à tous
pour ma part j'applique la même façon de procéder que Christophe 67.En effet les vlaleurs mesurée par la méthode dit de boucle est fiable et toujours par excès.
Faites l'expérience suivante chez vous : mesurez par la méthode des piquets la résistance d'une terre par temps très sec et  par temps humide vous serez supris de la différence.
  
 
NON, NON, NON,  par defaut ! il est justement là notre problème...
 
Concernant l'impact des conditions athmosphériques sur le resultat de la mesrue par tellurohmmetre, il est indéniable. Aussi il convient de noter celles-ci dans le rapport en regard du resultat de mesure. Des différences sont visible aussi lorsqu'on mesure par impédance de boucle.
 
Un truc bien connu des electricien, faire pipi sur le piquet de terre avant l'arrivée du contrôleur Consuel.
Haut de la page
Christophe67 allez vers le bas
Senior Member
Senior Member
Avatar

Depuis le: 17-Dec-2007
Pays: Saône-et-Loire
Status: Inactif
Points: 4039
Options des messages Options des messages   Mercis (0) Mercis(0)   Citer Christophe67 Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 20-Fev-2010 à 10:55
  Bonjour HH,

Pour ma part, à chaque fois que j'ai fais les deux mesures exploitables sur un diag élec (c'est rare puisque en général, même si j'utilise la méthode des 3 piquet, je ne déconnecte que rarement la barrette de mesure), la valeur de la résistance de terre par la méthode des trois piquets était toujours inférieure à celle par la mesure de l'impédance de boucle.

Alors certes, je comprends bien que tu crois que les mises à la terre "parasites", en parallèle de la mise à la terre normale ont une importance prépondérante, mais mes quelques constats effectués barrette de mesure ouverte montrent le contraire.

As-tu des cas concrets où l'impédance de boucle est inférieure à la résistance de la prise de terre, sans qu'aucun problème de continuité n'ait été repéré?

Je suis d'accord que, théoriquement, le problème des mises à la terre par les tuyauteries puisse avoir une incidence et présenter un risque pour la pérennité du raccordement à la terre, notamment dans le cas hypothétique que tu évoques. Mais je rappelle que dans ce cas là, la mise à la terre est presque "criminelle", puisqu'elle est factice.

Je crois par ailleurs que tenter d'imposer la méthode des trois piquets systématiquement pour ce type de diagnostic (avec barrette de mesure ouverte), me semble dangereux pour la profession.
C'est mettre le doigt dans l'engrenage de la complexité, engrenage qui a mené la norme amiante là ou elle est actuellement.
 

Edité par Christophe67 - 20-Fev-2010 à 10:57
Haut de la page
HH allez vers le bas
Senior Member
Senior Member
Avatar

Depuis le: 19-Aout-2008
Pays: Alsace - France
Status: Inactif
Points: 932
Options des messages Options des messages   Mercis (0) Mercis(0)   Citer HH Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 20-Fev-2010 à 15:41
 

Christophe67,

Faire une mesure de terre par la méthode des 3 piquets sans ouvrir la broche de terre, n’est pas une mesure de terre par la méthode des 3 piquets !

Certes ouvrir la broche de terre supprime la sécurité de l’habitation pendant la mesure, c’est pourquoi il est impératif que l’opérateur outre sa compétence en diagnostic électrique, soit formé dans l’analyse et la gestion des risques électriques (une formation qualifiante de type habilitation BR-BTA dans notre cas semble un minimum) consignation, VAT, signalisation…

Malheureusement dans notre profession de diagnostiqueur le nivellement par le bas est une institution. Nos représentants faussement représentatifs en font leur fond de commerce, mais je me refuse de jouer ce jeu là …. donc je continuerai à me battre pour l’honneur des techniciens plutôt que des commerciaux.

Je ne te vise pas directement Christophe67, mais notre profession à besoin d’une reconnaissance. Ceux qui osent marquer Expert sur leur voiture devraient être obligés de l’assumer, arrêtons de leur donner des excuses…

Merci encore à tous pour ce débat sain et constructif digne d'un forum pro.

Haut de la page
Chris_25310 allez vers le bas
Senior Member
Senior Member
Avatar

Depuis le: 08-Dec-2008
Status: Inactif
Points: 539
Options des messages Options des messages   Mercis (0) Mercis(0)   Citer Chris_25310 Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 20-Fev-2010 à 18:23

Salut HH

pas mal ton cas d'école mais:
il me semble que le diagnostiqueur aurait du repondre a la question B3.3.1 b....ou encore B3.3.1 a ...par non vérifiable. en effet un conducteur qui s'enfonce dans le sol ne veut pas dire forcement prise de terre. A partir de là sa responsabilité ne pouvait être mise en cause.
Concernant la methode de mesure: vous avez tout deux raison toi et Christophe67. N'empêche quand cas de doute la methode des trois piquets est la seule adaptée mais j'en conviens TRES PEUT REALISABLE dans la mejeure partie des cas quand on voit ce qui est utilisé comme barrette ou piquet de terre !!!!
Par contre, je ne comprend pas ta réflexion: la methode des trois piquets aurait eviter l'accident!?. En effet que ta terre soit réaliser par un piquet enfonce dans le sol ou un conduit d'eau egalement dans le sol, je ne vois pas la difference, ou explique moi si j'ai raté un episode de ton histoire....
D'autre part, si j'ai bien compris, le confrêre ne pouvait pas réaliser la methode des piquets si absence de barette de terre ....
 
Haut de la page
Christophe67 allez vers le bas
Senior Member
Senior Member
Avatar

Depuis le: 17-Dec-2007
Pays: Saône-et-Loire
Status: Inactif
Points: 4039
Options des messages Options des messages   Mercis (0) Mercis(0)   Citer Christophe67 Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 20-Fev-2010 à 19:52
@HH
 Pour moi, la méthode des trois piquets est une méthode de mesure de la résistance de terre. Que la barrette de mesure soit ouverte, ou qu'elle soit fermée.
Barrette ouverte, elle permet la mesure de la résistance de la prise de terre spécifique, "spécialement établie", pour reprendre les termes de la C15-100.
Barrette fermée, elle permet la mesure de la résistance de de la prise de terre globale du bâtiment, incluant en parallèle, la prise de terre spécialement établie, et les différentes prises de terre "de fait" du bâtiment.
La méthode peut être utilisée dans les deux cas, le tout est de savoir ce que l'on mesure à chaque fois.

Lorsqu'un électricien vient de réaliser une prise de terre, et qu'il entend en vérifier la qualité, il est évident que la mesure soit à faire barrette ouverte.
Dans notre cas, sur une installation de plus de quinze, je ne me vois pas pour ma part, ouvrir un barrette ancienne et grippée (lorsqu'elle existe), au risque de ne pas pouvoir la refermer. Je persiste à croire que la réalisation d'une mesure barrette fermée permet de répondre à la question de l'adaptation de la sensibilité du différentiel aux conditions de mise à la terre, telle que posée par la norme NFC16-600.

Ceci dit, si la norme me l'impose un jour, j' ouvrirais la barrette systématiquement.

Ouvrir la barrette de terre nécessite effectivement des précautions d'arrêt et de consignation de l'installation pendant la mesure, mais cela nécessite aussi une procédure de vérification de continuité après la mesure pour s'assurer de sa fermeture dans de bonne conditions avant remise en service de l'installation.

Il faudra aussi que l'on me dise ce que je fais si la barrette de mesure me reste dans les mains ou si je n'arrive pas à  la refermer?
En effet, un électricien est couvert par son assurance et équipé pour cette activité de réparation. Moi non. Quelle procédure suivre alors? Consignation de l'installation, style DGI? Dire qu'il n'y a pas de prise de terre, alors que c'est ma propre intervention qui fait qu'il n'y en a plus?

Il faudra aussi que l'on me dise comment conclure si je n'arrive pas à faire la mesure barrette ouverte, soit parce que la barrette est inexistante, soit parce qu'elle est tellement grippée que je ne souhaite pas prendre le risque de la casser en l'ouvrant.
Faudra-t-il ne pas conclure sur l'adaptation de la sensibilité du dispositif différentiel aux conditions de mise à la terre?. Conclure à partir d'une valeur issue d'une autre méthode? Mais quelle valeur aura alors cette conclusions?

Il faudra peut-être aussi rajouter le préalable, au moment de l'ordre de mission, qui est de se renseigner sur l'existence d'une barrette de mesure sur la prise de terre, et demander au donneur d'ordre de nous l'ouvrir, ou mieux, de la faire poser avant notre visite. Voir peut-être aussi s'imposer une visite préalable obligatoire.

Pardon pour ces exemples et propositions qui te paraitrons surement outranciers (on est dans un métier où le pire n'est pas à exclure), mais il s'agissait d'illustrer mon propos sur le "doigt dans l'engrenage de la complexité".

Et si je comprends et partage ta volonté de tirer la profession vers le haut, je ne suis pas sûr du tout que tout ceci ait cet effet.

Car comme toujours, les plus sérieux d'entre nous s'efforceront de respecter les obligations de la norme, et les "commerçants", comme tu dis, ne seront pas tenu par ça, puisqu'ils font vendre par leur commerciaux, et font réaliser les diagnostics par leurs salariés interchangeables, qu'ils managent avec efficacité et qui, sous la contrainte de la rentabilité (car il ne faut pas oublier que cette seule mesure, c'est pas loin d' un quart d'heure d'intervention) ne ferons pas la mesure exigée, mais celle par l'impédance de boucle qui prend 30 secondes à peine, sans prendre le moindre risque d'être pris par la patrouille certificatrice,  et avec un risque quasi nul de contentieux ou d'accident.

Ceci étant dit, je me rends compte que l'on squatte le sujet de JULE40, dont on n'a pas de nouvelles, d'ailleurs.


 

Edité par Christophe67 - 20-Fev-2010 à 20:11
Haut de la page
Christophe67 allez vers le bas
Senior Member
Senior Member
Avatar

Depuis le: 17-Dec-2007
Pays: Saône-et-Loire
Status: Inactif
Points: 4039
Options des messages Options des messages   Mercis (0) Mercis(0)   Citer Christophe67 Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 20-Fev-2010 à 20:11
  @chris_25310
Ce que HH a voulu dire par "la méthode des trois piquets aurai évité l'accident", c'est que la mesure de la résistance de la prise de terre du piquet seul, c'est à dire en ouvrant la barrette de mesure, aurait permis de détecter une valeur de quelques 1000 à 5000 Ohm que l'on peut attendre dans ce type de configuration (50cm dans du sable ou du gravillon), c'est à dire que la prise de terre était réalisée n'importe comment.

D'un autre coté, il est assez peu probable que l'on ai obtenu une résistance de terre exceptionnelle par la méthode de la boucle d'impédance en présence d'un sol gravillonneux.
Haut de la page
yralb allez vers le bas
Newbie
Newbie


Depuis le: 27-Mai-2009
Status: Inactif
Points: 14
Options des messages Options des messages   Mercis (0) Mercis(0)   Citer yralb Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 21-Fev-2010 à 12:26
 en relisant la norme celle ci ne nous impose pas une méthode particulière pour effectuer la mesure.J'utilise un 6112F et il est concu pour effectuer une mesure par boucle fiable.
Haut de la page
yralb allez vers le bas
Newbie
Newbie


Depuis le: 27-Mai-2009
Status: Inactif
Points: 14
Options des messages Options des messages   Mercis (0) Mercis(0)   Citer yralb Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 21-Fev-2010 à 14:51
 réponse pou HH : je confirme que la méthode par boucle est bien une valeur par excès : exemple mesure par boucle de 105 ohms va correspondre à 100 ohms par la méthode des piquets = Valeurs par éxcès.
Haut de la page
HH allez vers le bas
Senior Member
Senior Member
Avatar

Depuis le: 19-Aout-2008
Pays: Alsace - France
Status: Inactif
Points: 932
Options des messages Options des messages   Mercis (0) Mercis(0)   Citer HH Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 21-Fev-2010 à 17:48

Oui Yralb, mais dans la mesure de terre, plus elle est moindre plus elle est bonne, donc ce n'est surtout pas une mesure par excès ……………… de sécurité.

Comme dit christophe67 "le tout est de savoir ce que l'on mesure à chaque fois" je rajouterai et pourquoi on fait cette mesure.

 Il est donc certainement sage de choisir telle ou telle méthode, en fonction de l’installation que l’on aura en face de soit. Le danger comme souvent, est l’habitude et le manque de remise en question.

 

Haut de la page
yralb allez vers le bas
Newbie
Newbie


Depuis le: 27-Mai-2009
Status: Inactif
Points: 14
Options des messages Options des messages   Mercis (0) Mercis(0)   Citer yralb Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 21-Fev-2010 à 18:15
 un coup c'est non, un coup c'set oui ....
Haut de la page
HH allez vers le bas
Senior Member
Senior Member
Avatar

Depuis le: 19-Aout-2008
Pays: Alsace - France
Status: Inactif
Points: 932
Options des messages Options des messages   Mercis (0) Mercis(0)   Citer HH Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 21-Fev-2010 à 18:38
 Je pense que tu n’es pas dans le sujet Yralb, la question n’est pas la véracité de la mesure, mais la technique de mesure en fonction des éléments à vérifier et d’en esquisser les limites.
 
Dans la norme on trouve aussi : "Les appareils de mesure doivent être utilisés et maitrisés de façon à assurer que l’aptitude de mesure est compatible avec les exigences de mesure"
 
@Yarlb : Dans le diag en général, malheureusement rien n’est NOIR ou BLANC, c’est bien pourquoi il est encore nécessaire d’être un peu technicien pour exercer notre métier. La croix dans OUI ou NON qui apparaitra dans le rapport final doit être la résultante d’une réflexion la plus complète possible car elle impliquera de forte responsabilité.
 

Edité par HH - 21-Fev-2010 à 18:40
Haut de la page
Christophe67 allez vers le bas
Senior Member
Senior Member
Avatar

Depuis le: 17-Dec-2007
Pays: Saône-et-Loire
Status: Inactif
Points: 4039
Options des messages Options des messages   Mercis (0) Mercis(0)   Citer Christophe67 Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 21-Fev-2010 à 19:45
  Oui, d'accord HH.

Voilà un petit pdf pour éclairer nos lecteurs sur la divergences de nos points de vue.

Le tout est de savoir si l'ouverture de la barrette (et donc sa présence sur l'installation) est obligatoire ou non, d'une part, et si la vérification de la résistance globale de mise à la terre de l'installation est suffisante au regard de la NF C16-600.

Un bon point de clarification pour la prochaine révision de la norme, car de toute évidence les pratiques sont vraiment variables.
Haut de la page
HH allez vers le bas
Senior Member
Senior Member
Avatar

Depuis le: 19-Aout-2008
Pays: Alsace - France
Status: Inactif
Points: 932
Options des messages Options des messages   Mercis (0) Mercis(0)   Citer HH Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 21-Fev-2010 à 19:53
 OK, claire ton pdf  Thumbs%20Up
Haut de la page
yralb allez vers le bas
Newbie
Newbie


Depuis le: 27-Mai-2009
Status: Inactif
Points: 14
Options des messages Options des messages   Mercis (0) Mercis(0)   Citer yralb Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 21-Fev-2010 à 21:00
 On est bien d'accord
Haut de la page
JULE40 allez vers le bas
Newbie
Newbie


Depuis le: 27-Nov-2008
Status: Inactif
Points: 36
Options des messages Options des messages   Mercis (0) Mercis(0)   Citer JULE40 Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 24-Fev-2010 à 20:16
 Je n'aurais pas cru un tel engouement pour le sujet, mais par contre toujours aucune réponse à ma question. Même les gars d' EDF qui sont venus pour changer le disjoncteur (un vieux 650mA grippé depuis la guerre de 14 qui ne déclenché pas) ne nous ont pas donner d'explications.
En tous cas c'était la 1° fois que j'avais une terre négative, sur peut etre 500 diags réalisés depuis le 01/01/2009 avec le même appareil (Chauvin Arnoux). Nous avons testé au bureaux ainsi que sur d'autres expertises et il n'y a pas eu de soucis ( ce matin j'avais bien 503 ohms...Dead )
Pour moi
-Installation alimentée: Boucle
-Installation coupée: 3 piquets  en maison avec jardin et avec l'electricité des communs ou du voisin pour les apparts.
 
Pour Christophe67, je n'ai pas disparu rassure toi mais comme on a un peu de boulot en ce moment ( c'est devenu tellement rare de nos jours...) que je n'ai pas eu le temps de consulter le forum.
 
 
Haut de la page
cocodrile allez vers le bas
Senior Member
Senior Member


Depuis le: 16-Mar-2008
Status: Inactif
Points: 196
Options des messages Options des messages   Mercis (0) Mercis(0)   Citer cocodrile Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 24-Fev-2010 à 21:45
 
Message posté par JULE40 JULE40 a écrit:

......mais par contre toujours aucune réponse à ma question.. 
  
 
 
C'est pourtant simple :
 
1/ Les lois de la physique n'ont pas changé: une résistance ne peut être que positive ou égale à zéro. C'est comme la masse ( ou le poids à la surface de la terre ) : une balance indique qu'il y a quelque chose ou qu'il n'y a rien.
 
2/ Tu utilises un appareil électronique dont les indications affichées sur l'écran ne sont que la résultante d'un calcul à partir d'instructions écrites dans une mémoire, contrairement à un appareil à aiguille, exemple un galvanomètre, qui lui traduit fidèlement la résultante de 2 grandeurs physiques l'une sur l'autre, par des actions mécaniques.
 
3/ Conclusion: ton appareil est perturbé par des phénomènes parasites sur le réseau ( harmoniques, fréquences parasites, sinusoïde pas très propre...etc ) et te raconte n'importe quoi.
 
Bref, rien de bien nouveau...........
 
Haut de la page
 Répondre Répondre
  Partagez ce sujet   

Aller au Forum Permissions du forum allez vers le bas



Cette page a été affichée en 0.109 secondes.