Créer un compte
Pourquoi créer un compte
  FAQ FAQ  Rechercher dans le Forum   Inscription Inscription  Connexion Connexion

Qualification audit réglementaire

 Répondre Répondre
Auteur
diagimmo allez vers le bas
Admin Group
Admin Group
Avatar

Depuis le: 09-Nov-2007
Pays: France
Status: Inactif
Points: 2669
Options des messages Options des messages   Mercis (0) Mercis(0)   Citer diagimmo Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Sujet: Qualification audit réglementaire
    Envoyé : 18-Nov-2021 à 09:07


Lors d’une réunion de restitution des commentaires issus de la consultation sur l’arrêté relatif à l’audit énergétique, la DHUP a confirmé, mardi 16 novembre, la qualification des diagnostiqueurs en vue de la réalisation des audits réglementaires à compter du 1er janvier 2022. Le point.

 

L’audit énergétique obligatoire* pour la vente des maisons individuelles classées en passoires énergétiques devrait bel et bien atterrir dans l’escarcelle des diagnostiqueurs immobiliers. Dès janvier 2022, tous les opérateurs disposant d’une certification DPE pourront prétendre à la prise en charge de cette mission. Selon les derniers arbitrages annoncés par le ministère, la mention ne sera finalement pas exigée ! Une victoire pour les diagnostiqueurs qui devront probablement suivre une courte formation sur les spécificités de l’audit et les dispositifs d’aides financières disponibles localement, ou bien apporter la preuve de leurs compétences par des pratiques antérieures d’audit.

 

À noter que l’audit énergétique méthode Th-CE-ex pourra continuer à être réalisé jusqu’au 1er juillet 2022, ensuite seule la méthode 3CL sera acceptée.

 

L’arrêté soumis à consultation devrait être signé de façon imminente. Suivra un décret modifiant celui du 30 mai 2018 relatif aux conditions de qualification des auditeurs pour y intégrer expressément les diagnostiqueurs.


Lire la suite...

Haut de la page
Tadpol allez vers le bas
Senior Member
Senior Member


Depuis le: 12-Avr-2011
Pays: Bordeaux
Status: Inactif
Points: 3708
Options des messages Options des messages   Mercis (0) Mercis(0)   Citer Tadpol Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 19-Nov-2021 à 13:28
C'est une bonne nouvelle, mais ça soulève une tonne question.

Le première qui me vient en tête c'est celle de l'impartialité. Je vais faire l'audit de la maison que j'ai classé en G ? Je trouve ça un peu bizarre.

Ensuite, l'audit implique (je suppose) un chiffrage des gains énergétiques. Donc l'auditeur doit relever les caractéristiques du bien avant travaux pour calculer le gain après travaux (ou se fier au DPE mais c'est dangereux si c'est pas lui qui l'a fait). Là, plus question de dire qu'on fait sans démontage, je vais pas chiffrer financièrement et énergétiquement une isolation des combles sans savoir si les combles ne sont pas déjà isolées. On va dire que dans le DPE classant le bien en G, le diagnostiqueur n'a pas eu accès aux combles (pas de trappe, le vendeur ne sait pas si c'est isolé et de toute façon n'a pas de justificatif à fournir), donc il a mis d'office combles non isolées. L'auditeur arrive et dit qu'il doit voir les combles, donc on s'arrange pour créer un accès. Là surprise, il y a 20 cm d'isolant. Dans le DPE, ça suffit à gagner une ou deux place dans le classement et donc à sortir le bien de l'obligation d'audit...


... donc le vendeur, je lui fais plus un audit, mais je lui fais un nouveau DPE avec un meilleur classement.


Bonne opportunité, mais ça soulève pas mal de questions.
Haut de la page
contact-etic allez vers le bas
Senior Member
Senior Member
Avatar

Depuis le: 11-Dec-2009
Pays: Fr
Status: Inactif
Points: 834
Options des messages Options des messages   Mercis (0) Mercis(0)   Citer contact-etic Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 23-Nov-2021 à 20:15
Peut être peuvent ils en profiter pour corriger les manques des autres textes : 
http://forum.diagnostiqueur-immobilier.fr/topic9450_post104997.html#104997


Aux ambitieux qui ne se contentent pas de la vie ni de la beauté du monde, il est imposé pour châtiment qu'ils ne comprennent pas la vie et restent insensibles à l'utilité et à la beauté de l'univers
Haut de la page
ASTERDI allez vers le bas
Senior Member
Senior Member
Avatar

Depuis le: 23-Avr-2008
Pays: DahuLand
Status: Inactif
Points: 6168
Options des messages Options des messages   Mercis (0) Mercis(0)   Citer ASTERDI Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 24-Nov-2021 à 08:05
Message posté par Tadpol Tadpol a écrit:

C'est une bonne nouvelle, mais ça soulève une tonne question.

[...]. On va dire que dans le DPE classant le bien en G, le diagnostiqueur n'a pas eu accès aux combles (pas de trappe, le vendeur ne sait pas si c'est isolé et de toute façon n'a pas de justificatif à fournir), donc il a mis d'office combles non isolées. L'auditeur arrive et dit qu'il doit voir les combles, donc on s'arrange pour créer un accès. Là surprise, il y a 20 cm d'isolant. Dans le DPE, ça suffit à gagner une ou deux place dans le classement et donc à sortir le bien de l'obligation d'audit...

... donc le vendeur, je lui fais plus un audit, mais je lui fais un nouveau DPE avec un meilleur classement.

Bonne opportunité, mais ça soulève pas mal de questions.


Tu as oublié de lui compter un nouveau déplacement et le temps passé lors de la première visite pour l'audit ... Embarrassed

Si vous pensez que vous êtes trop petit pour avoir de l’impact, pensez à vous quand vous allez au lit et qu'il y a un moustique dans votre chambre ! ;)
Haut de la page
diagimmo allez vers le bas
Admin Group
Admin Group
Avatar

Depuis le: 09-Nov-2007
Pays: France
Status: Inactif
Points: 2669
Options des messages Options des messages   Mercis (0) Mercis(0)   Citer diagimmo Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 24-Nov-2021 à 11:17

Près de 68% des diagnostiqueurs envisagent de se positionner sur le futur audit énergétique dans les mois qui viennent malgré quelques inquiétudes légitimes concernant cette nouvelle prestation. Les principaux enseignements de notre sondage réalisé du 19 au 23 novembre 2021.

 

L’audit énergétique obligatoire pour la mise en vente des maisons classées F et G approche à grands pas. Et maintenant que l’annonce a été faite que les diagnostiqueurs certifiés DPE, avec une formation complémentaire, pourront le réaliser, nous avons souhaité prendre le pouls de la profession.

 

Des diagnostiqueurs optimistes et lucides quant à l’opportunité de l’audit énergétique

 

Pour 56% des sondés, l’ouverture du marché de l’audit énergétique réglementaire aux diagnostiqueurs immobiliers est une très bonne nouvelle. Cependant, un tiers reste partagé (33%) et 9% la jugent même mauvaise. S’il ressort une appréciation globalement positive, il n’en demeure pas moins que les interrogations sont nombreuses, en premier lieu en matière de responsabilité. Pour 63% des sondés, l’opposabilité de l’audit et sa plus grande technicité par rapport au DPE constituent des motifs d’inquiétude, traduisant une certaine lucidité sur les enjeux, voire un réel scepticisme sur lequel nous reviendrons plus en détail dans un prochain article.

Cependant, et en l’état actuel des informations, une large majorité (67,5%) envisage de se positionner d’ici fin 2022 sur l’audit énergétique, dont 39% dès que possible. Une proportion bien supérieure à celle des sondés estimant que l’audit énergétique est une bonne nouvelle. Cela semble démontrer que le pragmatisme et l’attrait d’un nouveau marché l’emportent sur les potentielles difficultés et sur les interrogations légitimes. 18% des sondés reconnaissent ne pas avoir pris de décision définitive tandis que 12% n’envisagent pas de réaliser cet audit énergétique.

 

L’implantation géographique comme critère déterminant

 

44% des sondés estiment que leur zone d’intervention offre un important potentiel en termes de typologie d’habitat et presque autant jugent ce potentiel modéré (41,5%). 9% le trouvent en revanche négligeable.

Sachant que seules les maisons individuelles sont concernées, les chiffres diffèrent nécessairement en fonction des régions.

 

Potentiel estimé pour les régions ayant reçu plus de 25 votes

Le tableau ne tient pas compte des éventuels NSPP

 

Les régions du Nord et de l’Est semblent donc receler un plus fort potentiel que les autres, les données climatiques et un habitat probablement moins qualitatif n’y étant surement pas étrangers. En conséquence, on constate une certaine adéquation entre la proportion de diagnostiqueurs souhaitant se positionner sur l’audit énergétique et le potentiel territorial.

 

Une expérience déterminante ?

 

Près d’un tiers des sondés (31%) disposent déjà d’une expérience en matière d’audit énergétique. S’ils sont à peu près la même proportion à juger la nouvelle bonne (53%), ils s’avèrent être une courte majorité à ne pas être préoccupés par les problèmes de responsabilité (50,5%). Ce chiffre grimpe à près de 71% pour les diagnostiqueurs n’ayant jamais effectué d’audit, ce qui démontre la confiance acquise par les plus expérimentés.

 

Les franchises et les réseaux mieux positionnés pour l’audit énergétique

 

Avec 60% d’opinion favorable à l’ouverture de l’audit énergétique aux diagnostiqueurs pour seulement 26% d’avis partagés mais tout de même 9% d’avis négatifs, les membres des franchises et des réseaux semblent plus positifs. Pour autant, les résultats sont sensiblement les mêmes en termes de questionnement sur la responsabilité professionnelle (63%).

Cependant, 78,5% des franchisés ou des membres d’un réseau envisagent de se positionner sur l’audit d’ici la fin 2022, là où les autres ne sont « que » 65%.

Des chiffres qui laissent penser que l’accompagnement et les avantages en termes d’assurances dont bénéficient les franchisés et les membres d’un réseau pourraient bien peser dans la décision de se lancer ou non dans l’aventure.

 

Envisagez-vous de vous positionner sur l'audit énergétique ?

 

 

À suivre : la synthèse des remarques des sondés sur l’audit énergétique

 

Mathias Lovaglio

 

 Panel des participants

 Sondage réalisé du 19 au 23 novembre 2021 sur un panel de 401 personnes dont une minorité (17%)

 appartiennent à une franchise ou un réseau.

 


Haut de la page
contact-etic allez vers le bas
Senior Member
Senior Member
Avatar

Depuis le: 11-Dec-2009
Pays: Fr
Status: Inactif
Points: 834
Options des messages Options des messages   Mercis (0) Mercis(0)   Citer contact-etic Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 24-Nov-2021 à 20:33
Effectivement, quid de la question de l'assurance adaptée ?
Ça ferait un bon sujet pour diagactu !
Aux ambitieux qui ne se contentent pas de la vie ni de la beauté du monde, il est imposé pour châtiment qu'ils ne comprennent pas la vie et restent insensibles à l'utilité et à la beauté de l'univers
Haut de la page
diagimmo allez vers le bas
Admin Group
Admin Group
Avatar

Depuis le: 09-Nov-2007
Pays: France
Status: Inactif
Points: 2669
Options des messages Options des messages   Mercis (0) Mercis(0)   Citer diagimmo Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 25-Nov-2021 à 08:58

On a interrogé les diagnostiqueurs (dont un très connu ici Wink) sur l'audit.


Comme nous le suggérions dans notre article sur les résultats de notre sondage sur l’audit énergétique, une majorité de diagnostiqueurs envisagent de se positionner sur cette nouvelle prestation mais avec de nombreuses réserves. Petit tour d’horizon des commentaires les plus courants et les plus pertinents laissés en fin de sondage.

 

Pas compétents les diagnostiqueurs ?

 

Un nombre notable de diagnostiqueurs remettent en cause le principe même de leur légitimité à réaliser les audits énergétiques : « Les niveaux de compétences entre un diagnostiqueur immobilier et un thermicien de métier ne sont pas les mêmes. Même avec une formation complémentaire, le diagnostiqueur immobilier n'atteindra pas le niveau réel requis pour appréhender les subtilités des audits énergétiques ». « Chacun son métier ! Laissons les bureaux d'étude, formés à cela, réaliser ces audits ! », résument d’autres.

 

Des exigences et des formations à la hauteur ?

 

Moins radicaux, certains auraient préféré que la mention soit exigée, voire les qualifications OPQIBI ou Qualibat. Sans ces exigences, plusieurs promettent « de sérieuses déconvenues » dans la profession.

Plusieurs diagnostiqueurs émettent des doutes sur le contenu de la formation, non encore connu, et sa durée probablement restreinte (2/3 jours). « Il nous faudrait une formation largement supérieure à 3 jours et en présentiel » dit l’un, tandis qu’un autre envisage déjà de s’imposer une montée en compétences plus solide en suivant « un cursus de thermique du bâtiment au CNAM. Cela risque de prendre un peu de temps. Cette application arrive encore une fois avec précipitation et je crains pour l'impréparation de la filière ». Crainte relayée dans de nombreux commentaires avec, en filigrane, la question de la crédibilité de la profession : « Faire un audit énergétique est un métier et on ne devient pas thermicien en 3 jours. C'est donner le bâton pour se faire battre ».

Et avec ces conditions d’accès allégées, ressurgit également le spectre des prix cassés dans un contexte hyper concurrentiel : « L'idée est de faire des audits au moindre coût, en faisant porter le chapeau aux diagnostiqueurs, qui ne sont pas des thermiciens ! ». « Beaucoup vont se saborder en faisant un prix bas pour concurrencer les cabinets de thermiciens... Le tout est une absurdité et un bon moyen de se planter. Je préfère perdre des clients que de prendre le risque. »

Pour autant, certains s’impatientent et réclament aux OF la mise en place rapide des formations.

 

Une faille dans le dispositif ?

 

Plusieurs diagnostiqueurs s’interrogent sur le fait qu’un audit énergétique pourrait conduire à revoir la note attribuée par le DPE. Les investigations plus approfondies menées lors de cette mission pourraient révéler, par exemple, la présence d’isolation dans des combles non accessibles et ainsi sortir la maison des classes F et G. Quid alors de l’obligation et, surtout, quel discours tenir auprès du client qui pourra légitimement penser que le diagnostiqueur à chercher à lui vendre un audit énergétique finalement inutile ? « Comment allons- nous expliquer au client un tel écart entre le DPE et l'audit alors qu'il a été réalisé par le même opérateur ? »

 

La question déontologique

 

À partir de là, certains glissent très vite sur le terrain dangereux du conflit d’intérêt : « Le DPE pourrait être orienté afin de pouvoir proposer une seconde prestation plus onéreuse. ». La possibilité pour un même opérateur de réaliser à la fois le DPE et l’audit énergétique pose de sérieuses questions d’impartialité pour un grand nombre des sondés : « On nous a toujours rappelé que l'on ne peut être juge et partie, alors il va falloir nous expliquer comment un diagnostiqueur sortant une maison en F ou G peut en toute quiétude revenir le lendemain établir un audit sur cette même maison ». Si bien que beaucoup pensent que « l’audit énergétique devrait être effectué par une entité autre que celle ayant réalisé le DPE ».

 

Des niveaux de responsabilité qui inquiètent

 

Beaucoup de commentaires concernent les problèmes de responsabilité et d’assurances qui en découlent. Faudra-t-il souscrire une assurance pour les démontages/remontages, pour le chiffrage des travaux ? Les assureurs suivront-ils ? Ces questions préoccupent évidemment et poussent certains diagnostiqueurs à renoncer à s’exposer à de gros litiges.

 

Une confiance abîmée

 

Des craintes émergent aussi quant aux conditions de mise en œuvre de cet audit, craintes renforcées par la douloureuse expérience du nouveau DPE. Les logiciels seront-ils prêts (et fiables) à temps ? Beaucoup jugent impossible que tout soit opérationnel dès le 1er janvier 2022. Et l’impréparation de la filière (et des outils) risque encore une fois d’égratigner l’image de la profession : « Les diagnostiqueurs vont encore faire les choux gras des médias dans quelques temps avec les sinistres qui vont s'en suivre au vu des faibles exigences des prérequis. Ce type de non-exigences amène dans la profession un public qui n'est pas calibré pour cela et qui tire l'ensemble du métier vers le bas ! ».

 

Une note positive pour finir

 

La teneur plutôt négative qui ressort de ces commentaires est à relativiser quelque peu. Probablement qu’une plus grande proportion de diagnostiqueurs inquiets ou opposés se sont exprimés à cette occasion, même si leur expression traduit une tendance réelle. Quelques-uns voient cependant du positif dans l’audit énergétique : « le marché de l'immobilier est très fluctuant, dans notre région il n'y a pas de biens à vendre et donc une baisse sensible des missions. Il est important de pouvoir se diversifier afin de pérenniser nos entreprises. ». Un autre surenchérit : « Je pense que l'audit est une véritable opportunité pour notre profession, une montée en compétence supplémentaire et une reconnaissance. »

 

Autant de sujets qui seront évoqués lors de notre webinaire du 26 novembre (9h) réunissant les représentants des trois fédérations (inscription ci-dessous).

 

Mathias Lovaglio

 

L’avis d’Olivier Melcer (diagnostiqueur à Paris) : « C’est un marché de plus pour faire plus de business. »

Je ne vois que des réactions business, mais pas de réactions techniques. D’un côté, les fédérations se frottent les mains en ne voyant que le côté pécuniaire sans se poser le problème de la compétence professionnelle. De l’autre, les thermiciens qui ont dénigré la méthode 3CL veulent maintenant le monopole de cet audit.

Je regrette vraiment que la mention ne soit pas imposée. Le terme audit renvoie à une connotation technique et pointue et la plupart d’entre nous ne sommes pas des experts techniques. Il y a plein de gens très bons dans le métier, mais quand on voit certaines pratiques du marché, j’ai du mal à me dire que l’audit énergétique dont les chiffrages seront opposables sera plus sérieux que le DPE. C’est dangereux pour notre image.

On est dans la même improvisation qu’avec le nouveau DPE. Ils veulent avancer à marche forcée alors que personne n’est prêt, et derrière les notaires, les vendeurs et les acheteurs vont râler. Ils auraient dû suspendre et laisser 6 mois pour que les gens se forment.



WEBINAIRE | Actualité de l'audit énergétique et du nouveau DPE

 

Contenu de l'audit énergétique, potentialité de marché, qualification et compétence, réédition des DPE et indemnisation... : après les arbitrages du ministère de la Transition écologique, Diagactu vous propose un tour d'horizon de l'actualité de l'audit et du DPE, vendredi 26 novembre à 9h.

 

Inscription gratuite



Haut de la page
diagimmo allez vers le bas
Admin Group
Admin Group
Avatar

Depuis le: 09-Nov-2007
Pays: France
Status: Inactif
Points: 2669
Options des messages Options des messages   Mercis (0) Mercis(0)   Citer diagimmo Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 25-Nov-2021 à 09:01
Message posté par contact-etic contact-etic a écrit:

Effectivement, quid de la question de l'assurance adaptée ?
Ça ferait un bon sujet pour diagactu !

Oui c'est un vrai sujet. Je poserai la question aux patrons des fédés demain lors du webinaire. Thumbs Up
Haut de la page
Tadpol allez vers le bas
Senior Member
Senior Member


Depuis le: 12-Avr-2011
Pays: Bordeaux
Status: Inactif
Points: 3708
Options des messages Options des messages   Mercis (0) Mercis(0)   Citer Tadpol Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 25-Nov-2021 à 09:41
On peut se dire, à quoi sert un audit alors que le DPE contient déjà des préconisations pour l'amélioration énergétique. Il faudrait plutôt le formuler dans l'autre sens (pourquoi des préconisations dans le DPE alors qu'un audit sera réalisé) puisque l'audit est plus pointu que le simple DPE. Le DPE intervient en premier, c'est pour ça que je le mets en premier.

Si on se mets à la place du vendeur, on lui fait un DPE classé en F, cela l'oblige à faire réaliser un audit (donc à lâcher 200, 300 ou 400 € en plus), et à la fin de l'audit on lui sort les même recommandations que dans le DPE. 

J'ai peur qu'avec ces deux études énergétiques sur un même bien, qui normalement arriveront aux mêmes conclusions et souvent aux mêmes préconisations, le client se dise qu'il se fait entuber. On va se retrouver dans le sketch du bon et du mauvais chasseur.


Haut de la page
mr fred allez vers le bas
Senior Member
Senior Member


Depuis le: 09-Juil-2017
Status: Inactif
Points: 184
Options des messages Options des messages   Mercis (0) Mercis(0)   Citer mr fred Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 25-Nov-2021 à 12:38
Le bon sens voudrait que l'on reporte à 2023 l'obligation d'Audit pour ne pas revivre le fiasco du DPE 2021. Mais ça n'arrivera pas, trop de pognon à piquer aux gens.....
Haut de la page
ANTOINE PIETRINI allez vers le bas
Senior Member
Senior Member
Avatar

Depuis le: 06-Nov-2012
Pays: néant
Status: Inactif
Points: 2875
Options des messages Options des messages   Mercis (0) Mercis(0)   Citer ANTOINE PIETRINI Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 27-Nov-2021 à 20:50
La seule question que je me pose, depuis le premier jour, est l'évidente obligation d'indépendance entre l'opérateur DPE et l'opérateur AUDIT.

Il faut créer un garde-fou en béton pour empêcher que ce soit le même opérateur qui fasse les deux, ou pire encore, son pote certifié dans la même boîte que lui...

Il faut que ce soit une autre boîte, sans aucun lien commercial ou contractuel entre l'un et l'autre.

Exemple un peu hors sujet mais clair : Vous imaginez si demain, les opérateurs de repérage amiante (qui ont le niveau que l'on sait puisque plus de 50% des RAAT sont en dehors des clous et inexploitables) étaient chargés de gérer les DTA de leurs clients ou de faire l'AMO des chantiers concernés ? C'est évidemment impossible. Et bien ici, c'est pareil. La question assurantielle joue d'ailleurs ici à plein : la même entité ne peut pas être assurée sur plusieurs casquettes sur une même opération.

Par contre, je reviens au sujet, on se doute déjà que 99% des appels d'offre de demain ne créeront qu'un lot unique DPE+Audit puisque c'est "le même sujet".

Bonne soirée à tous.

A.P.
Bienvenue sur le nouveau service Assist'Amiante https://www.assistamiante.fr/
Haut de la page
omd allez vers le bas
Senior Member
Senior Member
Avatar

Depuis le: 15-Dec-2008
Pays: France
Status: Inactif
Points: 4320
Options des messages Options des messages   Mercis (0) Mercis(0)   Citer omd Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 28-Nov-2021 à 18:55
Message posté par ANTOINE PIETRINI ANTOINE PIETRINI a écrit:

Il faut créer un garde-fou en béton pour empêcher que ... 

Allez Loue Il y a ! 

je viens d'avoir le ministère, tu as été entendu Antoine, par contre le garde-fou est en coffrage fibro perdu de 74 ...LOL
Après avoir cru que je n'étais pas de ce siècle, j'ai enfin compris que je n'étais pas de cette planète.
Haut de la page
Tadpol allez vers le bas
Senior Member
Senior Member


Depuis le: 12-Avr-2011
Pays: Bordeaux
Status: Inactif
Points: 3708
Options des messages Options des messages   Mercis (0) Mercis(0)   Citer Tadpol Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 29-Nov-2021 à 10:54
Message posté par ANTOINE PIETRINI ANTOINE PIETRINI a écrit:

La seule question que je me pose, depuis le premier jour, est l'évidente obligation d'indépendance entre l'opérateur DPE et l'opérateur AUDIT.

Il faut créer un garde-fou en béton pour empêcher que ce soit le même opérateur qui fasse les deux, ou pire encore, son pote certifié dans la même boîte que lui...

Il faut que ce soit une autre boîte, sans aucun lien commercial ou contractuel entre l'un et l'autre.

Exemple un peu hors sujet mais clair : Vous imaginez si demain, les opérateurs de repérage amiante (qui ont le niveau que l'on sait puisque plus de 50% des RAAT sont en dehors des clous et inexploitables) étaient chargés de gérer les DTA de leurs clients ou de faire l'AMO des chantiers concernés ? C'est évidemment impossible. Et bien ici, c'est pareil. La question assurantielle joue d'ailleurs ici à plein : la même entité ne peut pas être assurée sur plusieurs casquettes sur une même opération.

Par contre, je reviens au sujet, on se doute déjà que 99% des appels d'offre de demain ne créeront qu'un lot unique DPE+Audit puisque c'est "le même sujet".

Bonne soirée à tous.

A.P.

C'est évident qu'il faut différencier l'auteur du DPE de l'auteur de l'audit. De toute façon, je pense que les clients n'accepteraient pas que l'auteur du DPE fasse aussi l'audit.

Le législateur peut régler la question très facilement, ça devrait pas poser de problème.

Ce qui me dérange, c'est le côté entremêlé des deux missions. L'audit se fait en partie sur la base du DPE, donc l'auditeur contrôlera le DPE et c'est là que ça peut être délicat...


Haut de la page
hmargera allez vers le bas
Senior Member
Senior Member
Avatar

Depuis le: 14-Juin-2010
Status: Inactif
Points: 421
Options des messages Options des messages   Mercis (1) Mercis(1)   Citer hmargera Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 29-Nov-2021 à 18:35
Pour moi, l'auditeur est obligé de vérifier le DPE fourni par le propriétaire puisque l'auditeur est responsable des données d'entrée pour son audit.

Que se passera-t-il si l'auditeur n'est pas d'accord avec les données d'entrée du DPE ?
Il refera un DPE. Il pourra y avoir des cas de figure où le DPE de l'auditeur sortira en classe E au lieu de F. Du coup plus besoin d'audit ?
Evil Smile
Haut de la page
yguervilly allez vers le bas
Newbie
Newbie


Depuis le: 14-Mar-2017
Status: Inactif
Points: 15
Options des messages Options des messages   Mercis (0) Mercis(0)   Citer yguervilly Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 30-Nov-2021 à 16:22
Bonjour,

Après avoir suivi le webinaire sur l'audit je me pose des questions essentiellement sur le chiffrage des travaux et sur son opposabilité.
Pour ma part je ne suis pas démolisseur, électricien, plombier, chauffagiste, plaquiste, peintre ou autre artisan intervenant dans la rénovation d'un bâtiment. Je ne me considère donc pas à même de chiffrer des solutions d'améliorations de l'habitat.
Qu'en est-il pour vous?
Préconiser des solutions à mettre en œuvre oui mais de là à les chiffrer, c'est un autre métier qui mérite des compétences qui ne peuvent être acquises en deux ou trois jours de formation que l'on soit avec ou sans mention!
Un plâtrier ne va pas faire de devis pour refaire l'électricité, non?
Par ailleurs, ne pas faire dépasser le coût des travaux de 25% de la valeur vénale du bien pour un passage de F à B est-ce bien cohérent? pour un appartement à Paris sans doute oui mais quid d'un bien immobilier en pleine campagne?

Haut de la page
contact-etic allez vers le bas
Senior Member
Senior Member
Avatar

Depuis le: 11-Dec-2009
Pays: Fr
Status: Inactif
Points: 834
Options des messages Options des messages   Mercis (0) Mercis(0)   Citer contact-etic Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 30-Nov-2021 à 16:42
Mais comme d'habitude ces théoriciens débiles ne tiendront pas compte de l'application pratique de leurs règles et notamment de ce style de conséquences, pour nous facilement prévisibles !!!

De plus, aucune prise en compte du niveau de certification avec mention, merci pour le rajout de nouvelles contraintes qui vont faire encore les choux gras des OC et OF.
Ils répudient eux-mêmes leurs propres filtres !

Je me souviens d'une couverture de Charlie Hebdo, au sujet de Mahomet, qui disait "c'est dur d'être aimé par des cons" et bien je transpose, pour nous et ceux qui dirigent l'organisation de notre métier (si tant est que s'en soit un)...

Enfin, et pour revenir constructif, je dirais: même méthodologie que pour l'attestation de fin de chantier RT2012, et tant pis pour le client qui se retrouverai avec un DPE finalement mal fait l'ayant amené à cette obligation d'audit qui, vous l'avouerez, n'aura aucune conséquence sur l'auditeur puisque çà se serait fort du collier que le client lui reproche de découvrir cette situation pour laquelle il ne sera pour rien.

Perso, je pense que les ODI ne se foulant pas et faisant du "pas cher" vont avoir du souci à se faire, car le travail indigent va très vite se voir ... Approve

Par contre, pas sur que çà évite la magouille des "bon dpe" évitant au client que son acheteur se retrouve avec cette obligation d'audit ===> je crains que çà n'engendre une amélioration statistique des classements DPE sans avoir réellement amélioré le parc de logement = conséquence positive pour le gouvernement sans faire de frais (d'aide aux travaux) et bien entendu sous contrôle complaisant lors des CSO et surveillances qui maintiendront les certifs des magouilleurs comme il le font depuis 2007 (en cela je rejoins largement le combat de LDI).
Aux ambitieux qui ne se contentent pas de la vie ni de la beauté du monde, il est imposé pour châtiment qu'ils ne comprennent pas la vie et restent insensibles à l'utilité et à la beauté de l'univers
Haut de la page
contact-etic allez vers le bas
Senior Member
Senior Member
Avatar

Depuis le: 11-Dec-2009
Pays: Fr
Status: Inactif
Points: 834
Options des messages Options des messages   Mercis (0) Mercis(0)   Citer contact-etic Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 30-Nov-2021 à 16:53
Autre chose: peut être mettre en place un moteur de calcul réellement fiable avant d'emmerder tout le monde car je vais vous citer un exemple récent qui montre qu'il ne sert à rien d'isoler:

Suite à appel d'un client pour un dpe conseil pour l'amélioration de la performance de sa maison des années 60: dans l'ensemble des travaux d'amélioration, je vois le plancher dalle béton plein sur sous-sol et me dis qu'il y a forcément quelque chose à gagner que de l'isoler par l'extérieur donc par en dessous: je fais la simulation et voilà que je me retrouve avec un résultat plus mauvais !
(Explication: lorsqu'on isole la dalle par l'extérieur, celle-ci sera plus chaude car plus proche de la température intérieure, ce qui a tendance à faire augmenter les déperditions par PT sur murs, logique jusque là.)

Sauf que les coefficients choisis pour les calculs des PT sont tellement important (ou con) qu'ils rendent inutiles l'isolation de la dalle >>> en bref une aberration car même si le PT augmente fortement, je peine à croire que ses déperditions deviennent supérieures aux déperditions du plancher isolé. Ouch


Aux ambitieux qui ne se contentent pas de la vie ni de la beauté du monde, il est imposé pour châtiment qu'ils ne comprennent pas la vie et restent insensibles à l'utilité et à la beauté de l'univers
Haut de la page
ASTERDI allez vers le bas
Senior Member
Senior Member
Avatar

Depuis le: 23-Avr-2008
Pays: DahuLand
Status: Inactif
Points: 6168
Options des messages Options des messages   Mercis (0) Mercis(0)   Citer ASTERDI Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 03-Dec-2021 à 00:04
Et celui qui dit ça où a t'il vu dans nos algo que les PT sont fonction de la température de la dalle ????

Si vous pensez que vous êtes trop petit pour avoir de l’impact, pensez à vous quand vous allez au lit et qu'il y a un moustique dans votre chambre ! ;)
Haut de la page
contact-etic allez vers le bas
Senior Member
Senior Member
Avatar

Depuis le: 11-Dec-2009
Pays: Fr
Status: Inactif
Points: 834
Options des messages Options des messages   Mercis (0) Mercis(0)   Citer contact-etic Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 03-Dec-2021 à 09:45
Relis bien l'explication stp
De plus l'aspect de la température de la dalle est pour expliquer concrètement le phénomène mais pour le calcul il est utilisé des PT en fonction de l'isolation du plancher et de celle du mur, cf Page 38 chapitre 3.4.1 de arrêté... C'est de ces coefficients que je parle puisque c'est ceux ci qui mènent au résultat aberrant que je dénonce.
Ces coef n'auraient pas changé mais comme c'est surtout les déperditions surfaciques des planchers qui ont changé avec le nouveau moteur alors il y a moins d'impact donc un effet dominant du PT.
Moi je dénonce l'incohérence de ce calcul par rapport ala réalité mais je ne suis pas au CSTB donc je n'ai pas fait les mesures qui permettent déterminer ces coefs...
Aux ambitieux qui ne se contentent pas de la vie ni de la beauté du monde, il est imposé pour châtiment qu'ils ne comprennent pas la vie et restent insensibles à l'utilité et à la beauté de l'univers
Haut de la page
contact-etic allez vers le bas
Senior Member
Senior Member
Avatar

Depuis le: 11-Dec-2009
Pays: Fr
Status: Inactif
Points: 834
Options des messages Options des messages   Mercis (1) Mercis(1)   Citer contact-etic Citer  RépondreRéponse Lien Direct à ce Post Envoyé : 06-Dec-2021 à 17:49
Aller, vu que tout le monde s'en fout, courrier à Que Choisir, histoire qu'au lieu de faire des enquêtes sur nous, ils s'occupent un peu de ce qui nous entoure ...

Aux ambitieux qui ne se contentent pas de la vie ni de la beauté du monde, il est imposé pour châtiment qu'ils ne comprennent pas la vie et restent insensibles à l'utilité et à la beauté de l'univers
Haut de la page
 Répondre Répondre
  Partagez ce sujet   

Aller au Forum Permissions du forum allez vers le bas

Cette page a été affichée en 0.047 secondes.
Diagactu
Qui sommes nous ?
Nos autres sites
Diagnostiqueur immobilier
Les diagnostics immobiliers
Devenir diagnostiqueur immobilier
Forum diagnostiqueur immobilier
Services aux diagnostiqueurs
Actualités
Interviews
Carnet d'adresses
Textes légaux
Annuaire des formations
Forum des diagnostiqueurs
Petites annonces
Offres d'emploi
Demandes d'emploi
Offres de sous-traitance
Demandes de sous-traitance
Appels d'offres
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux
Création Mak2 - Hébergement MaSolutionWeb.com
© 2007-2022 Diagactu - Mentions légales