Imprimer la Page | Fermez la fenêtre

"Scandale" à la Direccte Strasbourg

Imprimé depuis: Diagactu Forum
Categorie: ESPACE PROFESSIONNEL
Nom du Forum: Les actus de DiagActu
Description du Forum: Réactions et commentaires
URL: http://forum.diagnostiqueur-immobilier.fr/forum_posts.asp?TID=6384
Date: 24-Avr-2019 à 13:49


Sujet: "Scandale" à la Direccte Strasbourg
Posté par: diagimmo
Sujet: "Scandale" à la Direccte Strasbourg
Posté le: 25-Avr-2015 à 11:18

Fin mars, un inspecteur du travail a ramené dans les bureaux de la Direccte à Strasbourg un morceau de faux plafond en fibro-ciment, suscitant l’indignation de ses collègues. Il risque une sanction disciplinaire.

 

Jeudi 26 mars, un inspecteur du travail rentre d’un contrôle chez un fleuriste, raconte le http://www.rue89strasbourg.com/index.php/2015/04/24/societe/stupeur-et-tremblements-a-linspection-du-travail-apres-lintroduction-damiante/" rel="nofollow -  

La surprise, c’est que ce morceau de plafond prélevé chez le fleuriste contient de l’amiante. Les deux fonctionnaires présentes n’en reviennent pas. Contrôleuses, elles sont parfaitement sensibilisées aux risques liés à une exposition à ce matériau. L’une d’elle répond : « T’es con ou quoi ? Tu pouvais pas prendre des photos ?
- Je ne prends pas de photos, je prélève à la source. »

 

« Sous le choc », une fonctionnaire quitte immédiatement les locaux, et prévient sa hiérarchie dès le lendemain. Mais il faudra attendre jusqu’au mercredi 1er avril pour qu’un cadre de la Direccte (direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi) ne se rende dans le bureau de l’inspecteur du travail à l’origine de l’introduction et n’ordonne son prélèvement pour analyses.

 

Le jeudi 7 avril, un comité d’hygiène et de sécurité (CHSCT) exceptionnel est convoqué à la Direccte, il est décidé que les bureaux dans lesquels le morceau de faux plafond a transité soient consignés. Deux jours plus tard, tous les agents de l’unité concernée doivent quitter les bureaux pour que des mesures d’empoussièrement soient effectuées, à l’aide de pompes.

 

« Faut pas déconner, ce n’est pas radioactif »

 

Au final, les mesures ne relèvent que 1,4 fibre, dans un troisième bureau. Il en faut 5 pour considérer qu’il y a une pollution de l’air ambiant. Après une réunion le 13 avril, la direction de la Direccte Alsace considère l’incident comme clos, et demande aux agents concernés de reprendre le travail.

 

Mais pour l’une des fonctionnaires exposées, c’est impossible. Pour elle, l’inspecteur, la hiérarchie et les agents ont fait preuve d’une coupable légèreté dans la gestion de cette affaire : « On oblige les entreprises à mettre en place des processus lourds et coûteux en cas d’exposition à l’amiante, et chez nous, on attend deux semaines avant de procéder aux analyses et on manipule le fibro-ciment sans les précautions d’usage ! Je suis scandalisée. Dans mon travail, je peux être exposée à l’amiante mais je m’y prépare, j’enfile des combinaisons. Là, c’est comme si tout le soin que je mets dans ma protection et dans mon travail avait volé en éclat par la faute d’un collègue et la complicité de la hiérarchie. »

 

L’inspecteur risque une sanction disciplinaire. Interrogé par rue89, il admet qu’il a fait « une connerie ». Expérimenté, il met ça sur le compte d’un stress intense : « La réforme de l’inspection du travail menée par le ministère nous a complètement désorganisés. Il y a une ambiance de travail détestable. Et on nous a ajouté par-dessus des formations au risque amiante irrationnelles. Faut pas déconner, ce n’est pas radioactif. On est dans la psychose, c’est ce que j’ai voulu dénoncer, certes maladroitement. Mais il y a tout un lobby de la surprotection qui vit grâce à ça… On pourrait essayer d’être un peu plus pragmatiques. »




Réponses:
Posté par: Brutalgus
Posté le: 25-Avr-2015 à 16:01
code pénal mis en danger d'autrui....


Posté par: Tadpol
Posté le: 25-Avr-2015 à 17:59
C'est pas un poisson d'avril en retard ?

Les gens (qu'on nous dit formés sur la question amiante) partent en courant devant un morceau de fibro ! On ferme des bureaux et on fait faire des analyse d'air ?! Faut arrêter d'en faire des tonnes sur l'amiante parce que là c'est complètement ridicule.

Ils voulaient quoi ? Que le bâtiment soit immédiatement fermé, qu'on envoie un bataillon de gars en tenu anti-NRBC qu'on enferme le morceau dans un caisson étanche, puis qu'on décontamine l'ensemble des locaux qui ont été traversé par ce morceau de fibro ?!


Posté par: marco34
Posté le: 25-Avr-2015 à 18:11
Message posté par diagimmo diagimmo a écrit:

Fin mars, un inspecteur du travail a ramené dans les bureaux de la Direccte à Strasbourg un morceau de faux plafond en fibro-ciment, suscitant l’indignation de ses collègues. Il risque une sanction disciplinaire.

 

Jeudi 26 mars, un inspecteur du travail rentre d’un contrôle chez un fleuriste, raconte le http://www.rue89strasbourg.com/index.php/2015/04/24/societe/stupeur-et-tremblements-a-linspection-du-travail-apres-lintroduction-damiante/" rel="nofollow -  

La surprise, c’est que ce morceau de plafond prélevé chez le fleuriste contient de l’amiante. Les deux fonctionnaires présentes n’en reviennent pas. Contrôleuses, elles sont parfaitement sensibilisées aux risques liés à une exposition à ce matériau. L’une d’elle répond : « T’es con ou quoi ? Tu pouvais pas prendre des photos ?
- Je ne prends pas de photos, je prélève à la source. »

 

« Sous le choc », une fonctionnaire quitte immédiatement les locaux, et prévient sa hiérarchie dès le lendemain. Mais il faudra attendre jusqu’au mercredi 1er avril pour qu’un cadre de la Direccte (direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi) ne se rende dans le bureau de l’inspecteur du travail à l’origine de l’introduction et n’ordonne son prélèvement pour analyses.

 

Le jeudi 7 avril, un comité d’hygiène et de sécurité (CHSCT) exceptionnel est convoqué à la Direccte, il est décidé que les bureaux dans lesquels le morceau de faux plafond a transité soient consignés. Deux jours plus tard, tous les agents de l’unité concernée doivent quitter les bureaux pour que des mesures d’empoussièrement soient effectuées, à l’aide de pompes.

 

« Faut pas déconner, ce n’est pas radioactif »

 

Au final, les mesures ne relèvent que 1,4 fibre, dans un troisième bureau. Il en faut 5 pour considérer qu’il y a une pollution de l’air ambiant. Après une réunion le 13 avril, la direction de la Direccte Alsace considère l’incident comme clos, et demande aux agents concernés de reprendre le travail.

 

Mais pour l’une des fonctionnaires exposées, c’est impossible. Pour elle, l’inspecteur, la hiérarchie et les agents ont fait preuve d’une coupable légèreté dans la gestion de cette affaire : « On oblige les entreprises à mettre en place des processus lourds et coûteux en cas d’exposition à l’amiante, et chez nous, on attend deux semaines avant de procéder aux analyses et on manipule le fibro-ciment sans les précautions d’usage ! Je suis scandalisée. Dans mon travail, je peux être exposée à l’amiante mais je m’y prépare, j’enfile des combinaisons. Là, c’est comme si tout le soin que je mets dans ma protection et dans mon travail avait volé en éclat par la faute d’un collègue et la complicité de la hiérarchie. »

 

L’inspecteur risque une sanction disciplinaire. Interrogé par rue89, il admet qu’il a fait « une connerie ». Expérimenté, il met ça sur le compte d’un stress intense : « La réforme de l’inspection du travail menée par le ministère nous a complètement désorganisés. Il y a une ambiance de travail détestable. Et on nous a ajouté par-dessus des formations au risque amiante irrationnelles. Faut pas déconner, ce n’est pas radioactif. On est dans la psychose, c’est ce que j’ai voulu dénoncer, certes maladroitement. Mais il y a tout un lobby de la surprotection qui vit grâce à ça… On pourrait essayer d’être un peu plus pragmatiques. »


MON DIEU, PAUVRE FRANCE.


Posté par: omd
Posté le: 25-Avr-2015 à 19:19
.....comme quoi, souvent l'alarme ment.....mais ne cons vains personnes.... !

-------------
Elu au Top 10 du World Bashing International Diagnostics Movement. Quand j'ai envie de taper, je viens ici, je ne suis jamais déçu... ;-))


Posté par: ASTERDI
Posté le: 26-Avr-2015 à 11:28
1.5 fibres par litre ? Dû au morceau de fibro ?

Je serais surpris si la seule raison de ce taux de fibres venait du morceau de fibro cassé !

PS : Remarque vu que ça a pas mal brassé ????


Posté par: Christophe67
Posté le: 27-Avr-2015 à 00:01
C'et vrai que ça brasse pas mal à Strasbourg. De là à faire toute cette mousse...Beer


Posté par: omd
Posté le: 27-Avr-2015 à 06:45
Message posté par Christophe67 Christophe67 a écrit:

C'et vrai que ça brasse pas mal à Strasbourg. De là à faire toute cette mousse...Beer


ClapClapLOL



-------------
Elu au Top 10 du World Bashing International Diagnostics Movement. Quand j'ai envie de taper, je viens ici, je ne suis jamais déçu... ;-))


Posté par: mik13
Posté le: 27-Avr-2015 à 14:19
Ben oui... ce sont des fonctionnaires : le moindre motif même totalement farfelu et on s'enfuit de son boulot! et je suis sûr que parmi ces dames effarouchées, au moins une vit dans un petit pavillon avec toit du garage et de la niche du chien en fibro amiantéSmile... mais 1,4 fibre/l dans un des bureaux, oh mon dieu... je commence à déjà tousser, me voilà inapte au travail pour au moins 6 semaines, n'est ce pas docteur? 


Posté par: marto69
Posté le: 27-Avr-2015 à 14:38
J'ai mal à ma France


Posté par: redox
Posté le: 27-Avr-2015 à 20:22
Pour peu qu'avec le zèle de nos décideurs, la réglementation  passe a 1 Fibre/litre...là c'est une décontamination totale et des milliers et milliers d'euros partit en fumées pour LE PRINCIPE DE PROTECTION!

Ces fonctionnaires fument ou respirent du tabac, des particules de diesel et autres gaz, sont traverser par des ondes de toutes sortes et ne s'en plaignent pas.
Cette mentalité débile me désole profondément, faire tout un pataquès pour un bout de fibro c'est archi abusé!!!
J'aimerais connaitre le "coût" de cette "CONNERIE" que nous avons tous payés.


Posté par: omd
Posté le: 28-Avr-2015 à 08:53
Que de réactions excessives... les fonctionnaires sont tous des fainéants, mais pourtant quand ils sont en grève le pays est paralysé, cherchez le problème ?
Un p'tit bout de fibro et l'on mesure 1.4 fibre ? lors d'après incendie avec des toitures fibro gralées et du dépot blanc partout dans les locaux adjacents, l'on mesure 0 ? quelles mesures de circonstances ? Nos fonctionnaires travailleraient ils dans des locaux pollués en permanence ? 
Cella révèle surtout la mauvaise ambiance au travail, des encadrants souvent légers voir eux aussi irresponsables, et donc le prétexte sert pour mettre en exergue le contexte...
..... mais après tout, cette fonctionnaire, dont l'on a peut être enjolivé le propos dans le papier, n'a t elle pas raison ? n'a t elle pas le droit comme tout salarié ou indépendant à un environnement de travail sûr ? parce que travaillant pour la collectivité elle aurait le droit à moins ? parce que nombre de gens chez nous n'ont ni SS4 ni EPI, jouant avec leur sécurité et celle de leur entourage, elle devrait fermer sa gueule ?
  Nombre d'entre nous attaquent la journée du matin en pensant que la réglementation est trop contraignante, que çà coûte, que çà les emmerde,que le fibro c'est pas dangereux... Si ceux qui doivent contrôler le pensent aussi.... ils ont sûrement raison, n'ont tord que les milliers de morts du mésothéliome, à ce jeu là une chose est sûr : beaucoup d'appelés et peu d'Elus...


-------------
Elu au Top 10 du World Bashing International Diagnostics Movement. Quand j'ai envie de taper, je viens ici, je ne suis jamais déçu... ;-))


Posté par: mes
Posté le: 18-Mai-2015 à 11:08
Tiens donc ils auraient oublié le double ensachage ?



Posté par: ericmma
Posté le: 23-Aout-2015 à 16:59
Et le préjudice d'anxiété


Posté par: ericmma
Posté le: 23-Aout-2015 à 17:25
Oui on psychote et Mais on en fait trop.
Pourquoi?
1)Les morts de l'amiante ont un rapport avec des conditions de travail d'il y a 20, 30 voir 40 ans
https://www.youtube.com/watch?v=gO0BCs2dm64
https://www.youtube.com/watch?v=ewzgVUB5Tx8
2)l'amiante est un minéral affleurant dont a tout moment on peu en respirer
3)les femmes meurent d'avantage du mésothéliome que les hommes car ce sont elles qui étaient principalement en contact avec l'amiante dans les usines.
4) ce sont elles qui nettoyaient les vêtements.
5) si le risque de cancer est multiplié par 5 en présence d'amiante, il est multiplié par 10 si on fume et on a pas arrêté la clope
D'accord pour faire attention, mais que cela n'entraine pas un arrêt de chantier quand on découvre un plaque de 0.5 m² dans une vielle maçonnerie et qu'on déclenche le plan orsec alors qu'il y en pour 20 secondes a l'enlever sans risque d'empoussièrement.
Et j'en ai des wagons a raconter.
Alors la Dgccrf peut prendre des leçons de bon sens.
Et pour tous les métiers et toutes les poussières : une règle protégez vous



Imprimer la Page | Fermez la fenêtre